Jonc-gez par vous-même

Aujourd'hui nous avions envie de vous parler des bangles.
Vous n'avez pas pu passer à côté de ces bracelets colorés qui résonnent à nos poignets,
et qui sont devenus l'accessoire incontournable de toute fashionista qui se respecte !

Le bangle trouve ses origines en Inde où ce bijou fait partie intégrante de la culture et de l'identité des Hindoues.
Pour elles, les plus beaux bangles sont ceux qu'elles portent après leur mariage, en signe de bonne santé et de prospérité.
Quand il est en verre, une légende raconte que la lune de miel se termine lorsque les bracelets se seront tous brisés.
Ces anneaux rigides peuvent avoir différentes significations en fonction de leur couleur: rouge pour l'énergie et la prospérité,
vert pour la chance et la fertilité, jaune pour la joie, orange pour le succès, blanc pour un nouveau départ..
On dit qu'en Inde, les femmes brisent leurs bangles au cours de leur vie, en signe d'affranchissement et de liberté !

Ce bijou a dépassé les frontières pour venir s'acoquiner à nos poignets. 

Il s'assemble, se mélange, se veut nomade, joyeux, créatif et extravagant !

Chez J'aime J'aime, on est fans de ces grigris colorés qui viennent réveiller nos tenues !
Alors dès le début de notre aventure, on a foncé rencontrer les créateurs de Bangle up, devenu LA référence en matière de bangle.

Depuis 2014, Danielle et Kevin, les créateurs, célèbrent l'or fin, l'émail, et le savoir-faire.
Saviez-vous que pour réaliser un bangle (de la création du design au prototype final), il faut environ 6 mois ?
Ensuite le procédé est artisanal, avec une dizaine d'étapes et 6 heures de fabrication par pièce.
Doré à l’or 24 carats, émaillé, ornementé, et gravé, chaque coloris est exclusif chez Bangle up.
Et leur imagination est sans limite : un palazzo vénitien, une voyageuse à Kyoto, des tigres du Bengale, leurs créations s'appellent Joy, Cancan, Vaporetto, Lune, Salomé...

Bangle up est une marque heureuse, qui veut libérer le corps et l'esprit grâce à un univers bollychic qu'on adore !

A vous de jouer et de les accumuler aux poignets au grè de vos envies.

  • Partager ce billet